Interview de Florence Politi, directrice d'investissement de SOFIPACA.
Interview de Florence Politi, directrice d'investissement de SOFIPACA.

        SOFIPACA est filiale des deux Caisses Régionales du Crédit Agricole en Région Sud, Provence Cote d’Azur et Alpes Provence. Son rôle est d’accompagner les PME et ETI du territoire dans leur projet de développement ou de transmission à long terme au travers d’un investissement en capital.

SOFIPACA est actionnaires des sociétés dans lesquelles elle investit pour une période en moyenne de 6-7 ans, mais qui peut être plus longue si le projet le justifie. A chaque opération, SOFIPACA accompagne activement ses participations afin de les aider à réaliser leur plan de croissance et de transformation, notamment RSE, digitales, managériales, etc…  

 

Que faisiez-vous avant votre poste actuel (études, depuis quand occupez-vous ce poste ...) ? 

J’ai commencé ma carrière en 2003 chez BNP Paribas à Paris, où j'ai occupé successivement des postes d'Analyse Crédit, de Chargée d'Affaires dans l’équipe d’investissement pour compte propre et de VP au sein du département Corporate Finance. J’ai quitté BNP Paribas en 2015 pour rejoindre la Région Sud, dont je suis originaire. Après quelques interventions en tant que consultant indépendant, je suis revenue dans le capital investissement en 2017, d’abord au sein d’une société de gestion marseillaise puis, en 2019 au sein de SOFIPACA, que j’ai rejoint pour ouvrir le bureau de Nice.  

En dehors de mon métier d'investisseur, je suis intervenante externe dans le Master Corporate Finance de Skema Business School, et membre du Greco, qui regroupe l’association des anciens de plusieurs grandes écoles en Région Sud. 

J’ai fait mes études à Paris en école de commerce, après une prépa commerciale à Marseille.  

 

 

Comment se passe votre journée type ?  

Il n’y a pas de journée type dans le métier d’investisseur !

Le rôle de l’investisseur est très varié car il englobe toutes les phases du processus d’investissement :

1) l’origination, c’est-à-dire le premier contact avec un dirigeant

2) l’instruction, qui est la phase de compréhension et d’analyse du projet

3) la réalisation de l’investissement, qui fixe les conditions juridiques et financières de notre entrée au capital de la société

4) le suivi de l’investissement, en tant que membre du Comité Stratégique visant à suivre le bon déroulement du plan de développement, discuter des sujets stratégiques et trancher sur les éventuelles opérations structurantes qui pourraient se présenter

5) la cession de notre participation, où nous espérons réaliser une plus-value, signe du succès de notre investissement. Dans la partie « suivi », qui est la plus vaste, nous cherchons à accompagner activement nos participations notamment pour les aider à réaliser leur plan de développement et accroitre leur impact territorial, en termes de création d’emplois, d’inclusion sociale ou de politique environnementale.  

Au global, notre métier requiert des compétences techniques, notamment financières et juridiques, mais il nous faut surtout une grande curiosité et un forte capacité d’adaptation car les projets, les secteurs, les problématiques et surtout les personnalités et les dirigeants qui sont tous différents !  

 

Les tendances du secteur du capital investissement. Lever des fonds n’a jamais été aussi facile ? Y a-t-il plus de qualité au niveau des startup qui cherchent à lever des fonds ? 

SOFIPACA est investisseur en capital développement, c’est-à-dire des sociétés qui ont atteint l’autonomie financière et peuvent survivre sans nouvel apport de l’actionnaire. Sur notre segment, le marché est très dynamique, avec globalement une augmentation des levées de fonds et des montants investis. Le nombre de projets est également en augmentation et c’est bon signe car cela montre que les dirigeants s’ouvrent progressivement au capital investissement, en comprennent la logique de gagnant-gagnant et l’intérêt d’avoir un partenaire pour faire face aux situations nouvelles, où ils sont souvent très seuls.

 

 

Comment est structuré votre portefeuille ? (nombre de participations, capitale totale…) Quel est votre business model ? 

Nous avons une quarantaine de lignes en portefeuille, réparties entre quatre investisseurs. Notre portefeuille est généraliste, avec une surpondération sur les secteurs forts de la Région Sud, c’est-à-dire les secteurs agro-alimentaires, santé/bien-être, énergie, tourisme et numérique.  

En tant qu’actionnaire, notre seule rémunération provient des plus-values réalisées au moment de la cession des investissements.  

 

 

Quelles sont vos cibles d’investissement ?  thèse ? critères déterminants ?... 

SOFIPACA investit en minoritaire dans des sociétés de plus de 5 M€ de CA et déjà rentables, tous secteurs confondus, dans des projets de croissance, portés par des dirigeants ouverts et qui recherchent un accompagnant au-delà des seules ressources financières afin d’accélérer leur développement.  

Nous sommes très vigilants à la qualité du profil financier des sociétés dans lesquelles nous investissons, mais nous intégrons de manière systématique des critères extra-financiers à nos analyses car nous sommes convaincus que la mise en œuvre de bonnes pratiques sur le plan RSE est un axe majeur de la création de valeur future.

 

 

Quels sont vos les autres typologies d’investisseurs avec qui vous faites des investissements, tours de table ? 

Nous intervenons seuls ou dans des tours de table en fonction de la typologie d’investissement et du souhait du dirigeant majoritaire. Nous recherchons surtout des investisseurs qui partagent nos valeurs de proximité, de transparence et de responsabilité.  

 

 

Quelles sont les interactions avec CA PCA, Creazur, Le Village, le groupe Credit Agricole ? Mettre en avant les belles histoires de certaines des participations. 

Nous travaillons en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs du Groupe Crédit Agricole, sans pour autant travailler en exclusivité : le dispositif Entreprises du Crédit Agricole nous permet de rencontrer des dirigeants auxquels nous apportons une solution pour soutenir leur croissance.  

Nous sommes également partenaire du Village by CA et à ce titre, participons au Comité de Sélection et avons des collaborations régulières avec le Village. Enfin, nous pouvons co-investir avec Creazur sur des projets de start-ups à fort potentiel qui nécessitent des capitaux supérieurs au ticket d’investissement prévu pour Creazur

 

 

Quels sont vos besoins actuellement (recrutement, communication, financier, ...) ? 

Globalement, notre métier s’apprécie sur le long terme. Notre principal axe d’accompagnement actuellement est centré sur la promotion des critères RSE dans nos participations. Au-delà de la pression réglementaire qui, de toutes façons, finira par se généraliser aux PME et ETI, nous sommes convaincus que la mise en œuvre des bonnes pratiques permet à nos participations de mieux vendre, mieux recruter, mieux faire vivre leurs collaborateurs et in fine, de mieux performer y compris sur le plan financier.

 

 

Selon vous, quelles sont les clés du succès de l'entrepreneur ? 

Il y a plusieurs clefs de succès et tous les contextes sont différents, mais celles que je retiens et que je constate le plus souvent sont l’optimisme, la ténacité et la capacité à bien s’entourer, y compris par des personnes plus compétentes techniquement. 

 

 

 

Quels sont vos objectifs pour cette année ? Et pour dans 3 ans ? 

Je travaille actuellement sur deux très beaux dossiers d’investissement que j’espère amener au bout cette année… et qui seront mes sujets d’accompagnement dans 3 ans ! 

 

 

Une petite phrase “historique” pour la fin ? 

Je préfère regarder devant !