CREAZUR est un fonds de Capital-Risque filiale à 100% de la Caisse Régionale du Crédit Agricole PCA. Aujourd'hui nous nous penchons sur la facette " investisseur "  en échangeant avec Norbert Faure, le responsable de la structure.

 

Qu'avez-vous fait comme étude avant de lancer votre projet ? Depuis combien de temps avez-vous démarrer celui-ci ?

 

"J’ai poursuivi un cycle scientifique jusqu’en BAC+1 et ai pivoté vers l’économie avec une Maitrise de sciences Eco, Monnaie et Finance
obtenue sur Toulouse.
Puis je suis rentré au Crédit Agricole PCA où j’ai occupé différents postes dont celui de Chargé d’affaires en Entreprise à Toulon. Cette expérience m’a permis d’acquérir des fondamentaux solides dans l’univers des PME-PMI voire quasi ETI.
C’est alors que l’univers de l’innovation m’a attiré et ai ainsi postulé à l’offre de poste en interne à la création de CREAZUR. Je ne fus pas retenu mais cela m’a permis de mûrir le projet et dès lors, de succéder en 2017 à celui devenu l’actuel responsable du Village by CA PCA" (Jean-François Richardoz).

 

 

Quelle est votre proposition de valeur? Quelle a été la plus grande difficulté que vous ayez rencontrée depuis le début du projet ? Comment se passe votre journée type ?

 

" Notre proposition de Valeur ? En tant qu’actionnaire et investisseur, c’est d'accompagner la création de valeur justement en s’appuyant sur les forces du groupe Crédit Agricole :

- Conseils en matières financières : en s'appuyant sur l’expérience propre liée aux différents cas déjà vécus.

- Promouvoir un projet au-delà des frontières de la Caisse Régionale PCA.

- Mise en relations stratégiques

- Mise en relation avec le Village


Sans surprise, la plus grande difficulté à mes yeux est l’être humain. Ce moment où vous ne pouvez plus suivre le dirigeant et que vous devez le lui expliquer, est toujours un moment difficile.


Il n’y a pas de journée type chez CREAZUR, il faut savoir pivoter comme dans une startup.
Mais globalement la journée ou les semaines sont rythmées autour des items suivants :

- Suivi de la société CREAZUR filiale de la CRCA PCA : gouvernance, budgétaire, contrôle interne ...

- Analyse du deal-Flow reçu.

- Suivi des Participations : reporting, comités stratégiques, suivi de situations difficiles ou des procédures collectives, rendez-vous en bilatéral ...

- Process d’investissements ou de réinvestissements de l’analyse à la décision (présentation en comité d’investissement) jusqu'à sa mise en œuvre (revue financière et juridique).

- Représentation lors de certaines manifestations autour de l’innovation (intervention au Village par exemple).

- Et beaucoup, beaucoup de lecture traitant des informations autour de l’innovation et de l’actualité tout simplement."

 

 

Lever des fonds n’a jamais été aussi facile!? Y a t-il plus de qualité au niveau des startup qui cherchent à lever des fonds ?

 

"C’est la question piège ! Les Startup sont-elles meilleures ou le marché est-il très liquide ? Nous remarquerons que plus de la moitié des fonds levés en CapRisk se concentre sur la Région Parisienne avec des tickets moyens en augmentation.
Donc non, je ne pense pas que lever des fonds "n’a jamais été aussi facile", je pense au contraire que l’exigence va s’élever en Région avec en filigrane des attentes ESG ou Impact.
Les startup vont donc devoir faire preuve d’encore plus de qualités et très tôt afin de convaincre et faire oublier les écueils précédents des VC."

 

Comment  votre portefeuille est-il structuré ? (nombre de participations, capital total ...). Quel est votre business model ?

"18 participations, pas de verticale particulière, capitalisation de 4.5M€ avec des tickets moyens de 150K€.
CREAZUR est un petit fonds régional mais exigeant et avec une ambition forte, relier l’utilité à la viabilité économique."

 

Quelles sont vos cibles d’investissement ? Thèse ? Critères déterminants ?

"Startup innovantes de moins de 5ans, siège social sur le territoire de la CRCA PCA et créatrice d’emplois.
L’utilité, la viabilité économique et les qualités d’exécution des dirigeants sont nos critères déterminants."

 

 

Quels sont les autres typologies d’investisseurs avec qui vous faites des investissements, tours de table ?

"CREAZUR est toujours co-investisseur. L’idée de constituer un consortium d’investisseur
cohérent et de confiance est importante à mes yeux. En effet une alchimie de différentes compétences et savoir-être est à mon sens un gage de réussite.
CREAZUR co-investi donc avec acteurs institutionnels comme la Région Sud via son fonds Région Sud Investissement aux valeurs territoriales communes avec CREAZUR, des fonds nationaux et étrangers sur des Séries A ou B et des Business Angels qualifiés."

 

 

Quelles sont les interactions avec l’accélérateur Le Village by CA PCA ?
Pouvez-vous nous parler des entreprises qui sont  à la fois  accompagnées par le Village et dans lesquelles CREAZUR est investisseur ?

 

"Des relations étroites et privilégiées sans règles formalisées. Ainsi une participation de CREAZUR peut intégrer le Village par la suite, comme un accéléré du Village peut voir CREAZUR participer à sa levée de fonds.
Nos actions peuvent être complémentaires dans un objectif d’atteinte des ambitions business de la startup.

Quelques exemples de participations parmi les startup ayant été accompagnées par le Village by Crédit Agricole PCA :

- Therapixel : une aventure incroyable avec un pivot magistral. Nous avons en effet investi pour un projet et finalement cela en est un autre qui réussit. Un logiciel qui détecte le cancer du sein par lecture des mammographies. Un Alumni du Village dont l’histoire ne fait que commencer et dont l’impact pourra bientôt être mesuré concrètement ... (Therapixel est un des leaders éditeurs français de logiciel spécialisé dans l'intelligence artificielle appliquée à l'imagerie médicale).

- Mycophyto : un projet fort de sens pour une Agriculture moderne et plus respectueuse de notre environnement. Cet accéléré du Village a bénéficié d’une mise en lumière importante de notre groupe ainsi qu’un accompagnement au-delà d’une prise de participation en participant au projet Mycovigne. Une aventure pro et perso.(Mycophyto est une startup deeptech qui invente l'agriculture de demain grâce à son avoir-faire avec les champingons mycorhiziens, biostimulants naturels des plantes)

- Evoluflor qui redonne du sens à la profession de fleuriste tout en les ancrant dans le monde moderne. Nous sommes là dans l’illustration du passage par le programme d’accélération du Village à la concrétisation d’une levée de fonds que la dirigeante a totalement pilotée avec qualité." (Evoluflor digitalise la profession des fleuristes avec un logiciel métier collaboratif et spécialisé)

 

 

Selon vous, quelles sont les clés du succès de l'entrepreneur ?

 

"En reprenant Warren Buffet, une personne intègre, intelligente et avec de l’énergie.
Une des qualités auxquelles je suis le plus sensible est la capacité à s’entourer de talents en-dehors de sa zone de confort."

 

Une petite phrase “historique” pour la fin ?


"« C’est quand la mer se retire que l’on voit ceux qui se baignent tout nus »
Je vous laisse trouver de qui c’est ."